Qu’est-ce qu’une croyance limitante et comment s’en débarrasser?

Qu’est-ce qu’une croyance limitante et comment s’en débarrasser?

Qu’est-ce qu’une croyance limitante ?  

Une croyance limitante est un état d’esprit, une idée préconçue que l’on se fait à propos de soi-même ou d’une généralité. Elle nous empêche de faire certaines choses et nous fait passer à côté de certaines opportunités et expériences.
Les croyances limitantes nous freinent, nous brident, elles nous font manquer d’initiatives par peur ou manque de confiance en soi. 
On pense que l’objectif est inatteignable, ou qu’on en est incapable, qu’on est pas méritant. 
Des pensées négatives découlent de ces croyances, or la positivité est très importante, nous le répétons souvent : le positif attire le positif.

Exemple de croyances limitantes

- Les garçons ne pleurent pas, ils doivent être forts.

- Les filles doivent toujours êtres jolies et apprêtées. 

- La danse c’est pour les filles, le foot pour les garçons. 

- Je serai heureux le jour où j’aurais accompli telle chose.

- J’aurais le droit de me reposer quand j’aurais atteint tel objectif. 

- Ça n’arrive qu’à moi. 

- Je n’ai pas le temps. 

- Je suis trop vieille / je suis trop jeune pour faire telle chose.

- Je n’ai pas assez d’expérience.

- Je n’ai pas le droit à l’erreur. 

- La vie est dure. 

- On ne peut pas tout avoir dans la vie.

- L’argent ne pousse pas dans les arbres.

- C’est trop beau pour être vrai. 

- J’ai la poisse.

- Le succès monte à la tête. 

- Je dois faire plaisir aux autres pour que l’on m’aime.

- Je n’y arriverai jamais.

- Trop bon trop con. 

- Il faut souffrir pour être belle. 

- Les autres vont me juger.

- L’amour fait souffrir. 

- Je ne peux faire confiance à personne.

- Fais des études si tu veux réussir.

- Ne fais pas l’enfant. 

D’où viennent les croyances limitantes ? 

Pour se débarrasser de ses croyances limitantes, il faut d’abord savoir d’où elles viennent, de quoi elles découlent. Les croyances peuvent provenir de plusieurs choses :
 1) Les croyances ancrées dans les mœurs 
Les femmes sont plus atteintes par ce genre de pensées négatives à cause du schéma patriarcal. En effet, cela a enseigné aux femmes pendant longtemps qu’elles ne pouvaient pas exercer n’importe quel emploi, qu’elles étaient censées être toujours gentilles, douces, fragiles. Nous nous détachons peu à peu de ce schéma toxique mais cela prend du temps, notamment car il est maintenant ancré dans la société, et il est encore très appliqué par certaines personnes et dans certaines zones du monde. Bien sûr, le patriarcat a également atteint les hommes, qui peuvent donc penser qu’ils doivent être forts en permanence, faire des sports “virils”, ne montrer aucune émotion, aucune sensibilité. 
Les croyances peuvent donc être dictées, influencées, par la société. Elles peuvent être physiques, ou à propos de l’intellect ou de l’accomplissement personnel. Par exemple, on dit qu’il faut absolument bien travailler à l’école pour réussir, mais qu’en est-il des personnes à qui les bancs de l’école ne correspondent pas ? Autres exemples, « l’amour fait mal » ou encore « la vie est dure », mais si c’était tout simplement nous qui nous mettions des bâtons dans les roues et rendions les choses plus difficiles qu’elles ne le sont réellement ? En bref, bien que les croyances sociétales soient très impactantes, il ne s’agit que de généralités que l’on choisit d’appliquer à soi-même ou d’ignorer.
2) Les croyances personnelles

Les origines des croyances limitantes se présentent sous différentes formes : le syndrome de l’imposteur, les traumatismes, le manque de confiance en soi, la peur de l’avenir, ou tout simplement le fait de trop réfléchir. Elles peuvent donc être liées au passé, à notre parcours.

Cette impression de ne pas mériter ce qui nous arrive, ou de penser que l’on en est pas capable, cette angoisse vis à vis du futur, ces échecs dont nous ne nous remettons pas ou encore ces mots que d’autres personnes ont eu envers nous, tout cela nous colle à la peau et nous entrave, nous empêchant de nous épanouir. De plus, nous nous préoccupons parfois trop du regard des autres, or le seul regard qui importe est le nôtre car nous sommes les seuls à pouvoir créer notre bonheur.


Comment se débarrasser de ses croyances limitantes ?   

Pour se débarrasser de ses croyances limitantes, il faut d’abord les identifier. Ensuite, notez les et, ce faisant, rendez-vous compte qu’elles sont fausses. N’hésitez pas à en discuter, vous trouverez forcément quelqu’un qui vous comprend et vit la même chose que vous.
Ensuite, demandez-vous si vos croyances sont réellement un problème pour vous. Nous sommes nombreux à vivre avec des croyances limitantes qui ne nous gênent pas réellement car ce qu’elles nous empêcheraient de faire, nous n’avons de toute façon pas envie de le faire. 
Une fois vos croyances limitantes et la place qu’elles ont dans votre vie identifiées, cherchez des exemples qui invalident cette croyance : des accomplissements personnels par exemple, ou des exemples que vous avez vus ailleurs.
C’est le moment de mettre à jour vos croyances, rendez-les plus positives, posez des objectifs en accord avec qui vous aideront à les dépasser, vous pouvez même vous donner des étapes pour passer à l’action.
Il faut arrêter les “mais” (“j’ai envie de faire ça mais je n’ai pas le temps”), il ne s’agit que d’excuses, il faut se donner les moyens. Si il s’agit de manque de temps, revoyez votre emploi du temps et vos priorités, si il s’agit de manque de confiance en vous, travaillez dessus, tout est possible !
Alors, qu’est-ce qui vous limite à présent ?  

Lire plus

Qu’est ce que l’enfant intérieur? Comment se connecter à lui? Et comment le guérir?

Qu’est ce que l’enfant intérieur? Comment se connecter à lui? Et comment le guérir?

Pleine Lune du 8 décembre « Pleine lune des longues nuits froides »

Pleine Lune du 8 décembre « Pleine lune des longues nuits froides »

La saison du Gémeaux

La saison du Gémeaux

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment