Les Sabbats : ces cérémonies païennes si intrigantes

Les Sabbats : ces cérémonies païennes si intrigantes
Samhain, Ostara, Beltane… Vous avez peut-être déjà entendu ces noms sans réellement comprendre à quoi ils correspondaient. Des mots intrigants, issus d’ailleurs, aux airs mystiques. Dans cet article, nous vous révélons les dates, origines, significations et symboliques de ces célébrations. 

Qu’est-ce qu’un Sabbat ? 

A l’origine, le mot « sabbat » était assez péjoratif. Il désignait une assemblée nocturne de sorcières, donnant lieu à des cérémonies païennes, puis est devenu un terme familier signifiant « tapage, grand bruit avec désordre », comme on s’imaginait les réunions des sorcières. 
Mais loin de l’idée du christianisme qui, à l’époque, a voulu voir des rites sataniques, des adorations du Diable, dans ces célébrations, les cultes païens honorent les solstices et équinoxes. Ce sont des occasions durant lesquelles se sentir libres, loin des mœurs régis par la société, en dansant ou autour d’un banquet.
Pour résumer, le terme « sabbat » désigne, de façon large et péjorative, des assemblées de sorcières défiant l’autorité et la morale (selon leurs détracteurs). De façon plus positive, les sabbats sont des célébrations des saisons, de la fertilité, des récoltes, entre autres. En bref, une ode à la nature. 

 

 Quels sont les différents Sabbats ?

Les différents Sabbats sont définis selon la Roue de l’Année. Il s’agit d’un calendrier employé par le mouvement Wicca et le néo-paganisme. Les traditions païennes représentées sur la roue sont tellement anciennes qu’il est difficile de savoir quand est apparue exactement la Roue de l’Année, mais elle est probablement issue de la culture celte car les fêtes qu’elle représente sont dérivées des fêtes celtiques et germaniques. La roue symbolise la nature cyclique des saisons, de la nature et même de la vie. Tout meurt, puis renaît, dans un cycle infini.

 

Ainsi, la Roue suit le rythme des saisons et de la nature. Elle inclut 13 esbats (cérémonies de pleine lune) et 8 sabbats.
Parmi ces sabbats, on en différencie 4 majeurs et 4 mineurs. 

4 Sabbats Majeurs : 

Samhain :

Entre le 31 octobre et le 1er novembre, on célèbre le Nouvel an des Sorcières, Samhain. Il représente la fin d’un cycle et le début d’un autre. La barrière entre le monde des morts et le monde des vivants étant la plus fine à ce moment-là, on honore le monde des esprits et de nos défunts. On ouvre notre esprit à la sagesse, aux conseils et on se laisse inspirer par nos ancêtres qui viennent éclairer et guider nos pas durant la saison sombre de l’hiver. C’est une période propice à la divination, à l’introspection et au renouveau.

Le mot « Samhuinn », qui signifie « l’extrémité de l’été », provient des peuples Celtes qui divisaient l’année en deux saisons, une représentant la lumière et l’autre l’obscurité.

 

Imbolc : 

 

Le 1er et 2 février, le sabbat d’Imbolc est célébré. Il s’agit de la fête du feu et de la lumière durant laquelle on honore le réveil de la déesse Brigid, déesse du feu et de l’eau.

Cette fête est placée sous le signe du renouveau, car elle marque la fin symbolique de l’hiver comme un retour à la vie. Elle est un symbole de purification et de renaissance. C'est donc un moment idéal pour renaître spirituellement et prendre ainsi un nouveau départ. Imbolc annonce le retour du printemps, c’est le moment de développer de nouveaux projets et de prendre des décisions importantes. Imbolc nous incite également à faire un tri, à la fois littéralement et au sens figuré, et à se débarrasser de ce qui nous encombre. Ceci apportera de la lumière dans votre esprit et autour de vous et laissera la place à de nouvelles idées.  

Beltane : 

Dans la nuit entre le 30 avril et le 1 er mai, célébrez le sabbat de Beltane, qui symbolise le retour des beaux jours, la saison sombre qui laisse place à la saison claire. Le rythme de vie change, les activités de plein air redémarrent. Durant Beltane, on honore la vie, la (re)naissance, la passion. On célèbre également les unions, la saison des amours, et il est dit que Beltane est une bonne période pour la conception. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur Beltane, sa signification et ses rituels, rendez-vous sur notre article qui lui est  entièrement dédié !

 

Lughnasadh :
 

Lughnasadh, la fête des récoltes, a lieu dans la nuit du 31 au 1er août. Issu de la mythologie celtique irlandaise, le nom de ce Sabbat signifie « assemblée de Lug». Lug est le dieu de la lumière, du savoir et des arts. La légende raconte qu’il aurait créé cette fête pour mettre à l’honneur sa mère, morte d’épuisement après avoir transformé des forêts en plaines cultivables. Ce Sabbat marque le départ prochain de l’été qui laissera place à l’automne. C’est le moment de célébrer ce qui a été récolté, une période de gratitude et de réflexion.

 

4 Sabbats Mineurs

Yule :

Yule commence le 21 décembre, durant la nuit la plus longue. Il célèbre le solstice d’hiver, on y fête le soleil, le retour vers la lumière. Le temps est froid, les journées courtes et les nuits longues. C’est un temps de repli pour mieux renaître avec les beaux jours. Yule est le Noël des Païens qui à cette période allument des feux et demandent à ce que leur été soit fructueux.

 

Ostara : 

 

Le 21 mars, on célèbre Ostara, l’équinoxe de printemps. La nature et les animaux se réveillent, on célèbre le renouveau et le retour de la fertilité puisque la saison des amours va débuter et que l’hiver, dur pour les récoltes, s’en est allé. Les fleurs recommencent à fleurir, les arbres retrouvent peu à peu leurs feuilles, le temps s’adoucit.

Ostara représente le moment idéal pour semer et démarrer de nouvelles choses.

 

Litha : 

Le 21 juin arrive Litha, le solstice d’été. On célèbre le soleil, le jour le plus long suite auquel les journées se raccourciront peu à peu, jusqu’à Yule. Le soleil emplit le ciel de lumière et d’énergie, cet astre si lumineux est à l’honneur lors de cette fête païenne. C’est le jour le plus important pour les anciens cultes solaires.

Certes, le soleil est à l’honneur mais pas que... Il s’agit aussi de fêter l’abondance, la prospérité et la fertilité.

Litha est également le nom de la déesse celtique de la prospérité des moissons à venir et de la richesse de la nature.

Dans la légende, il est raconté que la déesse Litha est enceinte du Dieu qui naîtra à Yule (Solstice d’Hiver) durant cette période.

 

Mabon :

 

Mabon, l’équinoxe d’automne, se célèbre le 21 septembre. 

C’est bientôt la fin des récoltes, on fête donc l’abondance, on exprime notre gratitude. On se prépare à une période de repli, pour entrer progressivement dans les longues nuits d’hiver et à la vie dans nos foyers. On va passer de plus en plus de temps à l’intérieur dans les mois à venir. Rien de négatif ici, il y a juste un changement d’énergies.

On profite des quelques derniers de rayons du soleil chaud. Les feuilles changent de couleur…

C’est le moment de commencer un parcours d’introspection, profitons du calme pour nous immerger en nous-mêmes.  

 

A l’approche de chaque Sabbat, Rituel de Lune conçoit une bougie pour vous accompagner au mieux dans ces célébrations. En ce moment, nous préparons la fête de Beltane, vous pourrez trouver la bougie qui lui correspond ici, en précommande jusqu’au 24 avril. 

 

Lire plus

Les quatre phases du cycle féminin et leurs similitudes avec le cycle lunaire

Les quatre phases du cycle féminin et leurs similitudes avec le cycle lunaire

A quel point vous aimez-vous ? Faites le quizz.

A quel point vous aimez-vous ? Faites le quizz.

Beltane, fête du feu, de la fertilité et de la saison claire

Beltane, fête du feu, de la fertilité et de la saison claire

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment